Cayenne sous les masques (en cours) Sophie Bertrand

Cayenne sous les masques (en cours)


images #

La Guyane française est le plus grand département de France : il constitue l'une des régions du plateau des Guyanes et se partage la forêt amazonienne avec des pays limitrophes comme le Brésil ou encore le Surinam. De nombreuses communautés se côtoient sur ce vaste territoire situé en Amérique du Sud. L'une des plus importantes, les Créoles, habite principalement le long du littoral atlantique.

La période carnavalesque est l'une des plus longues festivités au monde. Elle débute au premier jour de l'Épiphanie jusqu'au mercredi des cendres où la mise à mort symbolique de Sa Majesté Vaval clôture l’évènement. Dans toutes les villes du département, durant deux mois, les activités se succèdent dès le jeudi soir. Issue de la cérémonie chrétienne des colons français, les esclaves s'en sont inspirés pour endosser des costumes aux allures satiriques retraçant leur histoire, et créer une fête guyanaise.

De ces personnages traditionnels, on retrouve entre autres le Touloulou. À Cayenne, depuis plus de trente ans, le samedi soir, des femmes masquées et gantées, transforment leur voix et leur silhouette pour se rendre dans le célèbre dancing « Le Soleil Levant », plus connu comme « Chez Nana » par les Cayennais. Jusqu'au petit matin elles paradent dans l'anonymat, à la recherche du cavalier qu'elles choisissent le temps d'une danse, sans jamais dévoiler leur identité. Elles sont les maîtresses du bal, les hommes, qui espèrent ne pas en repartir « chemise sèche », attendent patiemment qu'un Touloulou les invite, avant de s’en retourner sans savoir qui ont été leurs différentes partenaires. Entre jeu de séduction et plaisir de la danse, les couples se forment le temps d'échanger quelques pas de piquet, de mazurka ou de biguine.

Top