A la recherche du temps perdu Sophie Bertrand

A la recherche du temps perdu


images #

Il y a 5 ans, le temps s'est arrêté.

Au réveil d'une anesthésie générale, la mémoire de cet homme s'est avérée subitement incohérente, sélective, inventive. Diagnostiqué, quelques semaines plus tard, du syndrome peu connu de Gayet-Wernicke, le deuil a lentement commencé pour ses proches. Parce qu'un deuil ne se commence pas seulement avec le départ du corps physique, mais aussi avec les changements souvent brutaux qu'engendrent ces maladies neurologiques sur la personnalité.

Paradoxalement, malgré une mémoire bloquée dans un passé, le quotidien a quant à lui, poursuivi son chemin, rapidement. Forcée de constater qu'à chacune de mes visites, le temps défilait, photographier cette route des souvenirs vers l'avancement des années était inévitable.

Cet homme, c'est mon père. De ce cowboy des temps modernes, baroudeur, je ne ferais son portrait. Peut- être pour conserver la dignité de l'homme. Pour moi, les objets relatent davantage. À l'instar d'une horloge dont les aiguilles se seraient arrêtées, certaines choses sont restées statiques, immobiles; les valises ne voyageront plus, les outils ne répareront plus, le chapeau ne trouvera plus preneur..D'autres objets ont pris leur place, plus fonctionnelle.

« À la recherche du temps perdu » emprunte son titre à l'oeuvre de Proust. Ici, la quête des souvenirs reste et la mémoire involontaire tente de perdurer, même si le temps continue de s'amuser à nous jouer des tours.

Top